Skip to main content

Allemand - Littératures du monde : Actualités

Trouvez sur cette page tout ce qui concerne les langues allemande et du monde : nouveautés, ressources numériques, vidéos, etc. Les bibliothécaires vous aident à faire le tri dans les ressources des bibliothèques de l'université de Saint-Etienne et Roanne

Nouvelles acquisitions

 Allemand                             Littératures du monde

Nouveautés allemand        Nouveautés littératures du monde

L'actualité à la BU et ailleurs !

Kafka à l'honneur chez la Pléiade

À l'occasion de la ré-éedition de l'ensemble de l'oeuvre de Kafka, la BU vous présente une sélection de ses oeuvres, et la dernière édition de la Pléiade

"La littérature doit beaucoup aux testaments trahis. La plus grande partie de l'œuvre de Kafka, par exemple. Histoire connue. Franz Kafka demande à son ami Max Brod de détruire – vernichten, dit-il, «anéantir» – après sa mort les papiers inédits qu'il laisse derrière lui, ses manuscrits littéraires aussi bien que ses écrits personnels, journaux et lettres. Brod refuse d'obtempérer. Sa trahison, si c'en est une, est double. Il ne se contente pas de conserver les inédits : il les fait paraître. Aux romans et récits s'ajoutent bientôt, dans des versions d'abord édulcorées, les écrits intimes. Quant aux éditions françaises réunissant plusieurs textes, elles ne respecteront pas les recueils organisés et publiés par Kafka, mais mêleront – nouvelle trahison – récits publiés et écrits posthumes.
Sur le résultat les avis divergent. Certains lecteurs en ont plusieurs. Un expert en testaments trahis comme Milan Kundera situe Kafka au sommet de son panthéon personnel et, au sommet du sommet, place les romans, tous trois sauvés par Brod. Pourtant, Brod lui paraît coupable : divulguer ce qu'un écrivain a souhaité voir détruire, c'est «le même acte de viol que censurer ce qu'il a décidé de garder». Quant au fait de mêler posthumes et ouvrages publiés par Kafka, cela produit, selon Kundera toujours, «un flot informe comme seule l'eau peut l'être, l'eau qui coule et entraîne avec elle bon et mauvais, achevé et non achevé, fort et faible, esquisse et œuvre».
Sans renoncer à aucune œuvre ni à aucune esquisse – Brod fut peut-être un traître, mais sa trahison était à coup sûr nécessaire –, la présente édition adopte une disposition plus fidèle à l'histoire de la découverte de l'œuvre de Kafka. Elle propose, en ouverture, l'intégralité des textes publiés par lui, ici restaurés dans la forme (recueil, petit livre ou publication dans la presse) qu' il a voulue pour eux. Puis viennent ses récits et fragments narratifs posthumes : ceux que l'on trouve dans ses Journaux, qui servaient aussi de laboratoire littéraire, et ceux des liasses ou des cahiers dans lesquels il composait la plupart de ses récits.
L'ensemble est retraduit. Les conditions d'une redécouverte sont réunies."

L'actualité à la BU et ailleurs !

Article : Winter is VikingWinter is Viking

à lire sur blogBuster

"Au cinéma, des films comme la Reine des neiges, Rebelle ou Dragons rencontrent un très grands succès, auprès des plus petits mais aussi des grands. Thorgal est devenu un classique de la BD. L’univers heroic fantasy en général est rempli de créatures mythiques venues du nord, que ce soit dans les jeux vidéo ou la littérature."

Mukashi Mukashi

à lire sur blogBuster

"C’est ainsi que débutent les contes au Japon, un peu comme notre « Il était une fois… ». L’histoire racontée ici, c’est justement celle du Japon, un pays de fascination et de contrastes, assez mal connu en Occident si ce n’est par des préjugés. Il représente pour beaucoup le mélange des traditions et de la modernité, de la rigueur et de l’excès. Et la littérature, comme d’autres domaines, ne fait pas exception. Elle est l’une des plus riches et l’une des plus variée au monde.

Zoom sur ...

Les enseignants vous recommandent ...

Votre bibliothécaire en allemand

Claire Ranchon

Contact :

claire.ranchon@univ-st-etienne.fr

☎ : 04-69-66-16-45

Votre bibliothécaire en littératures du monde

Damien Munoz

Contact :

damien.munoz@univ-st-etienne.fr

☎ : 04-69-66-19-08

Autres guides en ALL

En bref

Zoom sur...

Résultat de recherche d'images pour "akira" Akira: ça se passe en 2019 !

En 1988, Tokyo est détruite et la 3e guerre mondiale est lancée. En 2019, Néo-Tokyo est une ville corrompue et sillonée par des jeunes motards désoeuvrés et drogués. Tetsuo est capturé par l'armée pour des expériences secrètes sur des êtres doués de pouvoirs psychiques. Il parvient à s'échapper mais quand ses amis, dont Kaneda, le retrouvent, il est devenu violent et instable. Mais surtout il a des pouvoirs mentaux terrifiants qu'il veut mettre à profit pour se venger. En parallèle, l'armée continue ses projets de recherches mais le gouvernement semble ne plus le soutenir. Dans les bas-fonds, des révolutionnaires religieux veulent percer à jour ce projet. Dans le rue et dans les hautes sphères du pouvoirs, il y a un nom en commun: Akira.

Dans un univers post-apo urbain, Akira est une dystopie militaire et scientifique qui présente un Japon high-tech mais sale et violent.

Surtout, c'est l'oeuvre qui ouvre le monde entier à la culture manga. Ecrit en 1982 par Katsuhiro Otomo, Akira est un succès immédiat au Japon avec 700 000 ventes pour le 1er tome. La raison: "c'est une oeuvre antisystème" dit lui même Otomo, non pas anarchiste mais visionnaire et pessimiste. L'auteur montre un monde détruit et en même temps dominé par la technologie et le progrès. Une thématique qui fait facilement écho chez les Japonais au traumatisme de la défaite de la 2e guerre mondiale et à l'apogée économique des années 80.

Si le thème du cyberpunk est largement utilisé dans la SF, Akira reste une référence, un classique indémodable et intemporel.

C'est pourquoi depuis 2016, les éditions Glénat rééditent ce manga, 25 ans après la première sortie en France.

Vous retrouverez ce monument de la BD à la BU (volumes 1, 2, 3 et 4 disponibles). A lire au plus vite, puisque l'action se passe en 2019-2020 !